Warning: Use of undefined constant PHP_SELF - assumed 'PHP_SELF' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/14/d411432374/htdocs/site_danielrivoallan_2012/site/wp-content/plugins/picasa-lightbox2/wp-picasalb.php on line 15
 daniel Rivoallan - Recettes de rêve

daniel Rivoallan

Peintures & dessins

Recettes de rêve

MELON SURPRISE-VRAIMENT

-Un melon creusé dont on ne garde que la peau.
-Des frites.

ECHARPE DE CREVETTES

La crevette est d’un naturel étrange : à la fois craintive mais crédule, elle se laisse facilement embobiner si on trouve les mots justes.
Choisir des crevettes d’une même famille, adultes ou émancipées.
Sur un long ruban de tarlatane, fixer les crevettes, toutes dans le même sens, en leur promettant une belle récompense.
Quand la confiance est gagnée, verser le caramel blond.

ASPIC D’HERBE

L’aspic d’herbe ne pique pas comme son nom pourrait le laisser imaginer, sauf si vous utilisez un petit tour de passe- passe qui en épatera plus d’un.
Profiter d’une embellie, si vous êtes en Bretagne et cueillir de l’herbe verte en grande quantité.
A feu mou faire réduire pour ne conserver que le vert.
A l’aide d’un petit suquet ou de la pointe d’une tusque usée, faire monter le vert « façon nuage souple ».
Confectionner une jolie pyramide d’épingles à nourrice, tantôt ouvertes tantôt fermées et recouvrir l’ensemble du nuage et servir rapidement.
Vos amis ne reviendront pas.

TARTE AUX MOUCHES

La pâte à tarte peut être préparée à l’avance, quelques années avant à l’occasion d’un voyage d’études, d’un échange culturel ou d’une dépression flash.
Sur la pâte étalée, choisir des mouches amoureuses, les poser en quinconce, ailes orientées vers le centre de la tarte. Bien les serrer.
Eviter le nappage « façon reine des mouches » trop vulgaire si ce n’est pour une communion.
Passer au four thermostat chiffre impair et en profiter pour aller faire une course en ville ou pour changer d’adresse.

CARAVANE D’ENDIVES

Choisir les endives à l’aveuglette ou se faire aider par un non-voyant.
Bien les aplatir et choisir un ruban souple ou du bolduc d’épaisseur moyenne.
Enfiler les endives l’une après l’autre en ne pensant pas au temps qu’il FAIT mais au temps qu’il FERA, rendant ainsi hommage à la météo.
L’endive n’est pas un animal, elle n’a donc pas d’oreilles : inutile donc de lui raconter des bobards pendant la préparation.
Préparer un court-bouillon classique mais pauvre et y plonger la caravane, la laisser tout la nuit à feux doux.
Le lendemain matin, réveillé de fort méchante humeur, préparer un coulis de chocolat blanc qui sera servi à part si vous retrouvez une saucière quelque part et si vos amis en valent vraiment la peine.

NEM SURPRISE-QUOIQUE

Prévoir 1 nem par personne.
Il faut :
– une galette de riz
– de l’argile verte compacte.

KERMESSE DE DINDE

Ne pas appeler la dinde par son nom mais la regarder méchamment en montrant bien qui commande ici.
La dinde humiliée et tuée, bien l’éplucher et ne garder que les filets.
Dans une vilaine casserole bien pratique, faire dorer des échalotes dans du beurre jusqu’à ce qu’elles soient à l’aise.
Y faire revenir les filets de dinde bien dociles qui n’en reviennent pas, et là…changer complètement de registre : les cajoler, leur dire des douceurs, leur parler tendrement de la famille, des vacances passées ensemble… Quand les filets de dinde n’en peuvent plus, les mixer, ajouter du sucre brun si on ne sait plus quoi faire et les terminer en brioche, en mousse ou en tralala. Le passé est le passé, inutile de ressasser les souvenirs dindesques.

MERINGUE EN CAPUCHE

Ce dessert bien plus léger que la cagoule d’ananas plaira aux plus petits.
Sans danger pour les plus fragiles puisque la recette se prépare four demi ouvert et rappelons le : la meringue ne doit pas cuire vraiment mais plutôt se dessécher, thermostat au minimum.

BALUSTRADE DE POMMES DE TERRE

Vous venez d’être licencié et la maison n’est pas finie d’être payée ?
Pourquoi ne pas se lancer dans des travaux gastronomiques pour se changer les idées ?
La balustrade de pommes de terre en étonnera plus d’un. Les pommes de terre mi cuites et parsemées de parmesan rapé seront du plus bel effet.

CAHIER D’HUITRES

Un petit truc pour ouvrir facilement les huîtres : les acheter une semaine à l’avance et les oublier dans le bac à légumes du réfrigérateur.
Ce qu’il y a de bien chez l’huître c’est qu’elle n’est pas rancunière.
Décoller la chair des huîtres ouvertes avec un petit cutter.
Les coller à la colle de riz sur un petit cahier souple en créant des petits motifs simples mais optimistes ( essayer de toujours s’inspirer de la nature et de ses mille surprises !)
Le petit cahier d’huîtres se lèche à toute heure du jour, pour se donner un peu de courage.

PLUME AU CURRY

A l’approche des fêtes de fin d’année, l’oie dort souvent : elle a un pressentiment, les nouvelles ne sont pas bonnes.
Arracher quelques plumes d’oie pendant son sommeil et les faire vérifier à l’institut Pasteur en recommandé avec accusé de réception.
Dès le feu vert obtenu, tremper une à une les plumes dans une sauce curry traditionnelle « façon Shangaï ».
Servies à l’apéritif en agace bouche, les plumes d’oie feront la joie de tous en attendant des jours meilleurs.